fbpx
MENU CLOSE

Kiwanja : world music sans frontière

Les actions culturelles à Albi menées par Pollux Asso, ce n’est pas que des concerts ! Dans sa volonté de démocratisation des pratiques musicales et de soutien à la scène locale, l’association met en place diverses actions en lien avec les musiques actuelles et amplifiées : ateliers musicaux, accompagnements d’artistes émergents… Aujourd’hui, focus sur le groupe Kiwanja !

Kiwanja en concert à l’Athanor pour la Rentrée des étudiants 2017 en première partie de Manudigital et Joseph Cotton. Photo : Delphine Gabet

KIWANJA : world music sans frontière

A la croisée des influences et des cultures, Kiwanja signifie “terre” en Swahili, une langue originaire de Tanzanie et parlée dans de nombreux pays d’Afrique subsaharienne. Cosmopolite à la fois dans ses sonorités, empruntées au ska, à l’afrobeat, au reggae ou à la funk et dans son chant qui mêle français, arabe, swahili et wolof, Kiwanja dépasse les frontières. Le groupe propose une musique énergique, festive et métissée qui transpire la joie de vivre et la simplicité !

Sept membres composent le groupe albigeois : Nico, au chant et à la derbouka, Hanifi à la guitare et au chant, Sabine à la basse, Macabou à la batterie, Pierre aux cuivres, Johan au saxo et Cyril au trombone. Une section cuivre bien garnie comme vous pouvez le constater ! Kiwanja est un habitué de la scène Pollux : rentrée des étudiants 2017 en première partie de Manudigital et le 9 novembre 2018 avec The Soul Papaz, Nuit Pastel, Off de Pause Guitare

L’ALBUM : « KIWANJA »

L’album “Kiwanja” est sorti en 2017. Dès le premier morceau, impossible de ne pas évoquer Zebda, tant “On n’avait rien” fait penser aux célèbres Toulousains des Izards. Un héritage qui se retrouve dans les textes positifs, entre nostalgie d’une enfance populaire et discours engagé, ainsi que dans l’accent du chanteur Nico. L’album est également une invitation aux voyages culturel et linguistique par le chant en français (“Tombouctou”) en arabe (“Zina”), en Swahili (“Mapigo”) en Swahili ou “Li Mo Nekh” écrit en Sénégalais par l’Albigeois d’adoption John Bleck.  Kiwanja nous ouvre les portes d’une Afrique mystérieuse et fascinante au fil de l’écoute. C’est dans ce mélange entre enfances populaires en France et origines métissées que l’album se termine sur “Miroir Fêlé”. Un morceau qui dénonce le racisme et “la peur de l’étranger” avec une réflexion existentielle : “je ne sais toujours pas où me placer.”

Niveau musical, l’ensemble alterne entre morceaux funky, musique africaine, reggae, ska… La section cuivre et les percussions variées apportent une richesse à l’ensemble pour proposer un album diversifié et entraînant.

L’interview mitraillette

Ton Blaze Nico ou LasT en tant que Dj/Beatmaker

Tes instruments Micro/Derbouka/Platines

Ton bled de cœur Albi, je suis amoureux de ma ville

Le mot que tu dis tout le temps C’est parti

Ton groupe préféré Zebda

Les vacances de rêve Les Calanques, des Goudes jusqu’à Cassis

Que signifie le mot Kiwanja la terre, plus précisément la parcelle que nous aimons partager

Disco Funk 80’s ou Eurodance 90’s Disco Funk 80’s

Ton premier concert 2 morceaux, pour la Fête de la musique 1996 dans mon bled d’enfance

Dancefloor ou canapé Dancefloor et canapé pour la sieste

Poulet curry ou Tripes à l’albigeoise poulet curry, je m’excuse auprès des puristes de la tripe

Ta devise Famille, Amis, Amour…

Un souvenir avec Polux Asso Il y en a tellement des terrasses de Cap au Off de pause guitare, mais je repense à la nuit pastel 2018. Gros orage à la fin des balances, les 2 premiers groupes annulés, buvette fermée. On monte finalement sur scène vers 22h30, en quelques minutes des centaines de personnes qui arrivent et ambiance de folie pendant quasi 2h…

Les 4 morceaux qui tournent en boucle dans ta playlist
Iain Mackenzie – Love me all around the world
Doolin’ – La bohème
Zebda- Ma rue
Massilia Sound Système – Au marché du soleil

LA Vidéo : Some Give Hope

Kiwanja se mobilise sur Albi et dans le Tarn : Le groupe est présent sur de nombreux événements comme récemment “Albi Playing For Change” après les manifestations du 1er mai 2019 ou le festival solidaire Rock 21 qui lutte contre l’exclusion due au handicap.

En réaction à l’épidémie qui touche actuellement la planète, Kiwanja a sorti Some Give Hope. Les membres du groupe se sont regroupés au Château de Calmels, à Lacaune tourner le clip de ce nouveau morceau. Dédié à “ces femmes et ces hommes qui se battent tous les jours”, c’est un message de soutien adressé à toutes les personnes mobilisées pour venir en aide aux autres.

L’Actu

Excepté le clip de Some Give Hope, peu d’actualité chaude pour Kiwanja en ce moment. Nous retrouverons tout de même Nico (chant) et Pierre (cuivres) dans leur duo Boogie Mind pour le Zguen Fest 2020 ! Leur musique influencée par les 70’s, est un mélange de soul, de jazz et de funk, soutenue par des rythmes hip-hop breakbeat.